Se lancer pour la première fois sur un site de paris est avant tout une question d’envie, puis de confiance vis-à-vis de l’opérateur. Que l’on soit branché sport, politique ou people, tous les goûts sont dans la nature, et l’offre est vaste sur Internet. En ce qui concerne la confiance, les marques les plus connues du grand public sont les grandes gagnantes du Web. Sur ce terrain les British sont des champions. Il faut dire qu’au pays de la Reine parier fait partie de la culture. Presque tous les Anglais sont bien connus pour parier sur tout et n’importe quoi, même la météo.

Marques emblématiques

Les grands noms des bookmakers se comptent sur les doigts d’une main. En France penser pari sportif fait tout de suite penser aux deux mammouths PMU, Unibet et Bwin. En revanche outre-manche c’est une autre histoire, ainsi que chez nos voisins européens.
 
Ladbrokes en Belgique est partout En effet, rien qu’en Belgique le bookmaker Ladbrokes de paris sportif en ligne s’est largement imposé ces dix dernières années, à tel point que l’enseigne est le premier choix des joueurs qui veulent parier la première fois dans leur vie. Ladbrokes est si connu en Belgique que les concurrents de la marque n’arrivent pas à attirer facilement des nouveaux clients au sein de leurs plateformes. Il faut dire que le modèle de développement de la société Ladbrokes est bien rodé.
 

Angleterre VS Europe

Si vous croyez que les Anglais sont les plus gros parieurs, vous vous trompez ! En fait il y a pire, les Italiens… En Italie les volumes pariés par les tifosis dépassent les limites du raisonnable. Le ballon rond en Italie se place au même niveau que l’église, ils ont ça dans le sang. Quant aux Français, ils sont bien sûr des parieurs, mais bien plus sages que les Anglais et les Italiens. Dans le reste de l’Europe les parieurs sont dans la lignée de la France. En bref, chaque nation d’Europe a son lot de parieurs. Même au Luxembourg, un pays pourtant très sage, on trouve des fans de paris et de jeux de hasard. Faire la balance entre les Anglais et les Européens sur les volumes pariés démontre que c’est en Europe qu’il y a les plus gros parieurs. Les Anglais parient souvent, mais peu d’argent à chaque fois. En Europe c’est le contraire, les parieurs sont prêts à parier gros, mais pas souvent.

Modèles de confiance

Dans le vaste secteur des paris les entreprises les mieux gérées et proches de leurs clients sont convaincantes. En prenant l’exemple de Ladbrokes cité précédemment, l’opérateur à un tel niveau d’expertise que les clients de la marque se sentent en confiance lorsqu’ils veulent tenter leurs chances. Le marketing de la firme est très bien huilé, mais ce sont surtout avec les options de paris mises en place que Ladbrokes a tout compris. Tout est super facile à comprendre pour parier avec cette société. C’est aussi simple qu’un et deux font trois !
 
Il ne reste plus qu’à voir si un jour la société Ladbrokes arrivera à faire pareil dans des nations où le groupe ne s’est pas encore imposé comme un modèle du genre. La concurrence est forte un peu partout, cependant tout est envisageable. En pratique les dés sont lancés sur la vague digitale grâce à l’engouement de la nouvelle génération qui préfère parier en ligne. En ligne ? Oui, dorénavant l’avenir des bookmakers se passent sur la toile.

Bureaux de paris ou Internet ?

Les bons vieux bureaux de paris existeront toujours, mais l’avenir se joue dorénavant sur Internet. Rien qu’en lisant dans la presse on apprend que la moitié des français préfèrent parier sur Internet (infos 2019). Cette année 2020, aux vues de ce qui s’est passé avec la pandémie, les sites Internet de paris ont provisoirement reçus les joueurs qui ne pouvaient plus aller parier dans leurs locaux favoris. Au-delà de cette situation provisoire on ne peut qu’admettre que seuls les opérateurs s’étant adaptés aux tendances de l’Internet seront promus à un bel avenir.

Casino et paris sportifs – Une même adresse

Physiquement les casinos sont des casinos et les bureaux de paris sont des bureaux de paris. Logique non ? Les deux ne se mélangent pas (sauf en Angleterre et en Amérique du Nord). Toutefois sur l’Internet ce n’est pas la même chose. Les bookmakers à distance, sans complexe, ont transformé leurs plateformes Web en des lieux multi-jeux. Rien qu’en voyant les menus de navigation de leurs sites on peut y voir des onglets « casinos » et « machines à sous ». Comment se fait-il ? C’est simple, ils se diversifient. Il faut dire qu’ajouter des nouvelles options de jeu sur une plateforme Web, ce n’est pas sorcier. Comparativement à un bureau physique de paris, il n’y a pas photo ! En revanche tout bon casino en ligne en argent réel ne va pas s’amuser à ajouter des espaces de paris en ligne. Tout est donc une question de style vis-à-vis de la source de chaque site de jeux d’argent.

Marketing et culture

Tout est question de business. Oui ou non ? Ne soyons pas naïf, OUI. Que ce soit pour sa boisson préférée, sa marque de chaussures ou même de voiture, chaque personne a des préférences. Les entreprises internationales ont compris ça il y a des lustres, ce n’est pas un secret. Parier en ligne c’est pareil. C’est ce qu’a fait Ladbrokes dans toute l’Europe. Il ne reste plus qu’à voir si la marque s’imposera comme la référence numéro UNE dans la décennie à venir. Il est probable que oui.